Nos activités agricoles

Bergerie

Implantée dans les moyennes montagnes de la Drôme Provençale, à 500 m d’altitude, la ferme est isolée et protégée des traitements chimiques : nous sommes entourés de bois, de pâturages, de lavandes, de luzernes ou de prairies fourragères.

Pour des raisons environnementales, éthiques et par convictions personnelles, nous avons choisi une pluri-activité polyculture/élevage en mode d’agriculture biologique. Mais nous essayons d’aller bien au-delà de la charte AB officielle en apprenant d’autres pratiques culturales encore plus respectueuses de la biodiversité et de la nature de nos sols, et notamment la technique du non labour.

Il en va de même pour nos pratiques d’élevage où nous luttons pour le respect du vivant en y incluant le moment crucial de l’abattage.

Nous avons démarré notre projet en 2009 : il y a encore tellement à apprendre !

L’élevage ovin

Troupeau en forêt mené avec l'aide précieux de notre Luna
Troupeau en forêt mené avec l’aide précieux de notre Luna

 

Nous avons choisi d’élever des brebis (Mérinos principalement, quelques Préalpes et Grivettes), pour leur caractère tranquille et débonnaire. C’est un animal domestiqué par l’homme depuis des millénaires et il y a derrière lui de véritables histoires inscrites dans les paysages de Provence que les montagnes racontent au fils des chemins caillouteux et parfumés de thym et de lavande sauvage.

Pour les soins que nous leurs prodiguons, nous utilisons des préparations à base d’huiles essentielles ou de plantes, et l’homéopathie : un vétérinaire formé à ce type de pratiques médicinales nous accompagne.

Les brebis sont dehors la majeure partie de l’année, sauf lorsque les agneaux naissent ou que les prairies dont nous disposons ne leurs procurent plus assez à manger.

Sa viande, appréciée des connaisseurs, est un délice. Qui n’a pas craqué pour un bon gigot bien juteux et bien grillé, parfumé au thym et à l’ail ? Et vous n’avez pas encore goûté nos terrines parfumées au thym, à la sauge, au genévrier… ou bien encore nos rillettes !

 

 La lavande  

Epis de lavandin Super
Epis de lavandin Super

 

D’abord attirés par elle pour l’utilisation de sa paille dans la construction, nous avons ensuite voulu profiter des bienfaits reconnus de son huile essentielle. Elle nous rappelle que nous sommes bien en Provence ! Sa couleur est une touche magique sur notre exploitation lorsqu’elle est en fleurs et son parfum… envoûtant ! Egalement fort appréciée des insectes butineurs qu’elle attire irrésistiblement et parmi eux, les abeilles, si importantes par leur rôle de pollinisatrices : elles sont malheureusement en déclin à cause des pesticides et autres produits chimiques déversés sans compter et sans conscience sur tout notre environnement…

Nous limitons l’intervention du tracteur à la coupe annuelle, en mettant nos brebis pour pâturer les rangs enherbés avant que les épis de fleurs ne se forment. En plus, elles apportent à la terre leurs déjections qui nourrissent les plants !

 

Le Petit Epeautre  

Epi de Petit Epeautre
Epi de Petit Epeautre

 

Une très ancienne variété qui n’a pas été modifiée depuis son apparition en Turquie il y a environ 10 000 ans. Elle est installée en Provence depuis 9 000 ans. Rustique, elle s’accommode bien de nos sols argileux et apprécie l’altitude de moyenne montagne. Elle fait partie du patrimoine céréalier de Haute Provence.

Le Petit Epeautre est riche en protéines (il contient les 8 acides aminés essentiels à notre organisme) et a un taux faible de gluten. Sa teneur en fibres en fait une céréale très digeste. Sa farine donne une couleur dorée aux préparations et un léger goût de noix caractéristique. On en fait un excellent pain.